Transférer mon entreprise à la relève? Pas capable… Entreprise familiale : j’y vais ou j’y vais pas?

Le Groupe Conseil Synergia PME, expert du Groupement des chefs d’entreprise, vous parle de la réalité du propriétaire dans le transfert de son entreprise à la relève et la réalité de la relève d’une entreprise familiale.

Transférer mon entreprise à la relève? Pas capable…

Saviez-vous que… De nombreux chefs d’entreprises résistent à planifier leur relève et repoussent sans cesse leur « date de départ ». Voici quelques-unes des raisons évoquées :

  • Deuil à vivre : « Mon entreprise, c’est mon « bébé ». Transférer mon entreprise à autrui, c’est comme donner mon enfant en adoption! »
  • Perte de statut social : « Comme propriétaire de XYZ inc., je suis reconnu par mes clients, mes employés, mes contacts d’affaires. Je suis quelqu’un… J’ai peur de tomber dans l’oubli après le transfert de mon entreprise. »
  • Peur de s’ennuyer : « Ma PME, c’est toute ma vie! J’y ai tellement travaillé… que je ne sais pas quoi faire d’autre!!! ».
  • Partage difficile du pouvoir : « C’est grisant d’être le patron, car c’est moi qui décide! Dorénavant, un autre pourra décider à ma place… même si je ne suis pas d’accord avec lui! »
  • Crainte de baisse du niveau de vie : « Avec mon entreprise, je gagne très bien ma vie et je bénéficie de plusieurs petits « extras ». Voyager, profiter de la vie, le chalet, ça coûte cher! Je ne veux pas réduire mon train de vie après avoir transféré ma PME… »

Propriétaires de PME, vous reconnaissez-vous?

Entreprise familiale : j’y vais ou j’y vais pas?

Saviez-vous que… Les enfants d’un propriétaire d’entreprise sont parfois déchirés par la question suivante : travailler ou non dans la PME familiale?

Voici certains des motifs qui militent pour un OUI :

  • Raisons économiques : pour l’accès à des conditions plus avantageuses qu’ailleurs (salaire, congés, petits « extras »), pour la sécurité d’emploi, pour profiter du patrimoine familial (héritage éventuel).
  • Raisons de cœur : par solidarité familiale ou par tradition (transfert de génération en génération), pour relever un défi personnel (prendre le relais du fondateur), pour le riche apprentissage « de l’aventure sur le terrain » (vivre une expérience entrepreneuriale).

Mais dans certains cas, différents motifs militent pour un NON :

  • Contexte familial : relations familiales lourdes ou « contaminées », jalousies d’enfance entre successeurs, trop de résistance envers l’autorité parentale, sentiment d’injustice (« droit d’aînesse » injustifié).
  • Culture d’entreprise : décisions des propriétaires parfois basées sur l’émotif et non sur le rationnel, trop de résistance au changement perçu à l’interne.

La famille et le travail font parfois bon ménage… et parfois pas du tout!

Un texte de Michel Handfield, Groupe Conseil Synergia PME, expert du Groupement des chefs d’entreprise.

Notre réseau d’experts, c’est plus de 80 entreprises qui offrent des conférences dans nos groupes d’entrepreneurs (clubs) et qui peuvent répondre à votre besoin dans l’entreprise.

DÉCOUVRIR LE RÉSEAU D’EXPERTS