Le marathon décisionnel des entrepreneurs

En tant qu’accompagnatrice, c’est un privilège de côtoyer bon nombre d’entrepreneurs inspirants. Suivez-moi au travers de quelques récits « Coup de cœur » qui, je l’espère, vous donneront le goût de me partager votre histoire question de laisser votre trace et d’en inspirer plusieurs autres. – Katherine Gravel, accompagnatrice au Groupement des chefs d’entreprise

Lorsqu’on se lance dans l’aventure d’un marathon, on se donne comme objectif de compléter ce fameux 42,2 km. Pour y arriver, plusieurs adeptes diront que 3 mois sont nécessaires, ce qui représente donc 12 semaines. En d’autres mots, c’est une préparation physique et mentale nécessaire, car le moteur, notre corps, est comme tout bolide, il possède ses limites.

Alors, si 90 jours d’entrainement sont nécessaires, tout en conciliant travail-famille-implication, entrainement, bonne alimentation et repos, quel a été votre temps de préparation, chers entrepreneurs? La réponse… 24 heures!

Certains auront effectué un marathon de 51 jours (ouverture le 4 mai), d’autres 58 jours (ouverture le 11 mai) ou encore 72 jours (ouverture le 25 mai). Puis, il y a ceux qui courent toujours ou ceux qui auront réalisé 93 jours de marathon avant leur première station d’eau (ouverture le 15 juin). C’est donc la réalisation d’un marathon, voire d’un ultra-marathon!

Plus encore, en 24 h, vous vous êtes lancé dans un marathon décisionnel sans précédent. Tellement de décisions à prendre en peu de temps, à faire preuve d’agilité, de compréhension, de créativité et d’audace, en plus de prendre soin des uns des autres. S’occuper du collectif est vital et nécessaire, mais la prise en charge de l’individu l’est tout autant. D’ailleurs, qui prend soin de vous?

Généralement, les 30 premiers km sont acceptables, c’est après que ça se corse. Et comme vous deviez déjà prendre beaucoup de décision avant le 23 mars dernier, il se peut qu’aujourd’hui, vous soyez fatigués et c’est NORMAL! N’en faites pas fit. C’est aussi à ce moment-ci que la fatigue décisionnelle s’installe et que le goût au partage et surtout, aux rétroactions, est moins naturel et apprécié; vous en avez déjà assez à gérer.

Au milieu de ce long marathon, notre membre Gaétan Brunelle, vice-président des ventes et des achats chez Dubé et Loiselle, voyant des membres du Groupement s’isoler et se déconnecter, en a profité pour lancer un appel du cœur à tous les entrepreneurs de son club en leur disant ceci :

Bonjour à tous,

Présentement ce que nous vivons n’est pas facile pour personne. Encore moins pour un leader. Notre job, de prendre des décisions, est multiplié par 10, car la plupart des gens qui nous entourent vivent des changements qui les touchent et ils ont besoin d’être rassurés. En ce qui concerne la planification, plus rien ne tient et plus rien n’est pareil et plus rien ne sera pareil. Je crois que le court et moyen terme va être une montagne de changements. Je vous recommande de refaire vos objectifs et vos budgets, sans compter notre côté personnel, ou là aussi, plus rien ne tient. Nous avons perdu de vue nos repères, notre sécurité, nos proches, nos amis, nos loisirs. Nous vivons tous, en ce moment, sur une structure fragile qui bouge au moindre vent. Pendant ce temps, qui s’occupe du leader? Qui nous demande si nous avons besoin d’aide, nous disons bien plus souvent comment ça va à quelqu’un, que quelqu’un nous demande comment ça va? Voilà pourquoi c’est important de prendre du temps pour nous et d’être au rendez-vous avec le club, car aujourd’hui, nous vous demandons comment ça va les amis.

Gaétan

Merci à Gaétan Brunelle et à ma collègue Julie Beaulieu de ce partage Coup de cœur.

Chers entrepreneurs, prenez le temps de vous déconfiner de votre tête et donnez-moi la chance de vous demander « Comment ça va? ».

« Un marathon demande de la patience, mais aussi une certaine prise de risque si l’on veut performer. » – Mélanie Myrand, marathonienne.

À notre prochain marathon!

Découvrez les avantages d’être membre du Groupement

DEVENIR MEMBRE