Économie et COVID-19 : indicateurs financiers, impacts et tendances à surveiller

L’expert en économie Jean-René Ouellet inspire les entrepreneurs à voir la crise autrement!

Plusieurs entrepreneurs se posent la même question : sur quoi faut-il appuyer ses décisions d’affaires considérant l’instabilité des indicateurs économiques en ce temps de crise? Afin d’outiller nos membres, nous avons organisé une rencontre d’information avec l’expert Jean-René Ouellet, économiste en valeur mobilière chez Desjardins. Voici un résumé de nos apprentissages pour mieux passer à travers cette période de turbulences ensemble!

Meilleurs indicateurs financiers

En temps normal, comme entrepreneur, vous pouvez appuyer vos décisions d’affaires sur les indicateurs économiques, nous dit l’expert. Toutefois, en ce temps de crise, vous vous retrouvez comme un pilote d’avion qui traverse une tempête et dont les instruments ne fournissent plus d’indicateurs ajustés. Votre option : voler en vol à vue! Pour les entrepreneurs, cela veut dire d’observer ce qui se passe dans l’environnement, dans votre marché, chez les autres joueurs.

Puisque plusieurs pays, dont la Chine, vivent la COVID-19 avec quelques pas d’avance, M. Ouellet propose donc aux entrepreneurs de s’intéresser aux résultats de ces grandes entreprises ayant des activités dans ces pays. De plus, puisque nous sommes en période de publication des résultats des entreprises cotées à la bourse, il est pertinent de s’intéresser à l’impact de la crise sur les ventes et les profits de celles-ci. C’est sans doute l’un des meilleurs indicateurs disponibles actuellement.

Impacts sur l’économie du Canada

La crise économique associée à la COVID-19 se différencie des autres crises que nous avons connues. Contrairement aux expériences passées, l’offre et la demande ont connu une chute drastique simultanément. De plus, cette crise arrive alors que les banques et les ménages canadiens sont en bonne santé financière – ce qui pourrait en rassurer plus d’un sur la suite des choses.

Évidemment, nous sommes dans une crise phénoménale! Toutefois, l’expert propose aux entrepreneurs de voir la crise autrement. Nous avons déjà survécu à d’autres crises à caractère phénoménal et nous avons réussi à s’en sortir : la crise du FMI en 2000, la crise économique suivant le 11 septembre 2001 ou encore la crise bancaire de 2008.

Tendances économiques émergentes

Selon l’économiste, la crise fera émerger certaines tendances à surveiller comme entrepreneur :

  • Télétravail : Le télétravail se maintiendra probablement dans une plus forte proportion qu’avant la crise étant donné que les entreprises réalisent le gain en productivité et en coûts de production. À considérer : les impacts de cette nouvelle réalité sur le mode de consommation, par exemple, diminution du trafic, des besoins en essence et des ventes de café pour emporter.
  • Achat en ligne : L’achat en ligne est une habitude qui est là pour durer! Cette nouvelle réalité présente un défi pour nos entreprises québécoises qui doivent rapidement se positionner et acquérir les compétences de ventes en ligne.
  • Achat local : L’achat local est là pour durer si… le prix est compétitif! Le prix restera l’un des premiers critères de choix des consommateurs.
  • Renversement de l’inventaire juste-à-temps (just-in-time) : minimiser les stocks et les en-cours de fabrication est une notion managériale prônée et implantée depuis les 10 dernières années pour ses économies de coûts. Cette tendance managériale sera probablement renversée étant donné la situation actuelle mettant en lumière que l’approvisionnement minimal peut fragiliser les opérations.

Outil de réflexion : préparer votre entreprise pour un monde post-pandémique

Pour terminer, M. Ouellet invite les entrepreneurs à profiter de la situation de COVID-19 pour réfléchir à l’après-crise. Il nous partage 5 questions à se poser en tant que leader qui proviennent d’un article de Harvard Business Review :

  1. Quelle position voulez-vous atteindre pendant et après la pandémie?
  2. Quel est votre plan pour rebondir?
  3. Comment votre culture et votre identité changeront-elles?
  4. De quels nouveaux projets avez-vous besoin pour lancer, exécuter et coordonner?
  5. Dans quelle mesure êtes-vous prêt à exécuter vos plans et vos projets?

Pour voir la conférence de Jean-René Ouellet, économiste en valeur mobilière chez Desjardins, c’est par ici!

Découvrez les avantages d’être membre du Groupement

DEVENIR MEMBRE